ESC_Niouze

Tout n'est que leçons et seule la connaissance protège

Grèce : les Banksters ont gagné

Le bal des vampires peut continuer : Bruxelles a sauvé momentanément tous les spéculateurs de la ploutocratie mondiale.

La fanfare des marchés financiers a salué d’un bond de plus de 2% en quelques minutes l’accord largement prévisible sur la dette grecque, Tsipras n’ayant pas la carrure d’un chef d’État. Celui que Mélenchon qualifiait d’espoir pour la Grèce vient de faire aux grecs ce que Sarkozy avait fait aux français en 2005.

Source: http://www.agenceinfolibre.fr/grece-les-banksters-ont-gagne/

Pourrait-on lui en vouloir quand c’est le lieu commun dans le monde occidental de ne proposer aux urnes qu’un fossoyeur de liberté et de la dignité de son peuple ?

Quel chef d’État actuellement n’est pas à la solde de la finance internationale. Poser cette simple question, revient à reconnaître les chefs de « l’axe du mal ».

Le drame grec a été commenté et analysé à sens unique par des journalistes aux ordres de ceux qui les paient, ressassant à temps et à contretemps que les grecs ne sont que des feignants, des profiteurs, quand ils ne sont pas des fraudeurs.

La Grèce a tout simplement été victime d’un attentat financier.

Les confessions de l’ex-assassin financier, John Perkins se retrouvent dans la mise à sac de la Grèce :

 Pour l’essentiel, mon boulot consistait à identifier les pays détenant des ressources qui intéressent nos multinationales, et qui pouvaient être des choses comme du pétrole, ou des marchés prometteurs, des systèmes de transport. Il y a tant de choses différentes. Une fois que nous avions identifié ces pays, nous organisions des prêts énormes pour eux, mais l’argent n’arriverait jamais réellement à ces pays; au contraire, il irait à nos propres multinationales pour réaliser des projets d’infrastructures dans ces pays, des choses comme des centrales électriques et des autoroutes qui bénéficiaient à un petit nombre de gens riches ainsi qu’à nos propres entreprises. Mais pas à la majorité des gens qui ne pouvaient se permettre d’acheter ces choses, et pourtant ce sont eux qui ployaient sous le fardeau d’une dette énorme, très semblable à celle de la Grèce actuellement, une dette phénoménale.

Et une fois [qu’ils étaient] liés par cette dette, nous revenions, sous la forme du FMI – et dans le cas de la Grèce aujourd’hui, c’est le FMI et l’Union européenne – et posions des exigences énormes au pays : augmenter les impôts, réduire les dépenses, vendre les services publics aux entreprises privées, des choses comme les compagnies d’électricité et les systèmes de distribution de l’eau, les transports, les privatiser, et devenir au fond un esclave pour nous, pour les sociétés, pour le FMI, dans votre cas pour l’Union européenne. Fondamentalement, des organisations comme la Banque mondiale, le FMI, l’UE sont les outils des grandes sociétés multinationales, ce que j’appelle la corporatocratie.

Tous ceux qui ont une once de pouvoir dans le monde savent très bien quand ce mécanisme est en train de se produire quelque part sur la planète. John Perkin l’a très bien décrit dans son ouvrage en prenant exemple sur l’Argentine ainsi que plusieurs pays d’Amérique latine qui ont été victimes du même processus. Ceci explique certainement les changements politiques survenus en Amérique du Sud depuis une vingtaine d’années. Quand les peuples n’ont plus rien à perdre, il semble que leur conscience politique s’élargisse de façon inversement proportionnelle à la taille du garde-manger.

La seule différence qu’il y a entre un pays en crise ou un autre se retrouvant sous les fourches caudines de l’austérité, ne dépend que de la souplesse d’échine de ceux qui détiennent un mandat du peuple.

Quand la mise à sac d’un pays se fait sans attentat, c’est que l’affaire est menée par une équipe aussi brillante que celle du Fouquet’s. Durant les années Sarkozy, outre l’or de la France, toute son infrastructure a été bradée dans un silence assourdissant pendant que la dette explosait de plus de 600 milliards d’euros.

La mondialisation pilotée depuis plus de trente ans sous toutes ses formes : de la délocalisation à la loi Bolkestein ne sont que la mise en place d’un asservissement des peuples à la sauce « Communiste » dirigée par une nomenklatura « élue au suffrage universelle ».

 Le mystère Varoufakis

Après l’écrasante victoire du « non » au référendum grec, la démission de Varoufakis paraissait étonnante. Celle-ci a été interprétée comme une incompatibilité de travailler entre l’ancien ministre des Finances et la Troïka. Aujourd’hui, après l’incroyable soumission d’Alexis Tsipras, on se demande si Varoufakis ne connaissait pas déjà le dénouement et refusait d’y être associé ?

Son testament politique se retrouve dans sa dernière intervention et sa mise en garde pour la France :

« Ma conviction est que le ministre des finances allemand veut que la Grèce soit évincée de la monnaie unique pour susciter une crainte de tous les diables chez les français et leur faire accepter son modèle d’une zone euro disciplinaire. »

On maintient notre analyse du 3 juillet dernier ainsi que sa conclusion :

 De toutes les manières, que le « oui » ou le « non » l’emporte, les Grecs ne disposent d’aucune crédibilité pour réintroduire le drachme. Ils devront donc retourner à la table des négociations. La seule différence sera l’équipe qui ira présenter un plan qui ne changera rien. Les Grecs doivent accepter toutes les conditions au détriment de leur peuple, les prétentions de la finance internationale qui ne leur remettra jamais leur dette. Ce serait remettre en question celle de tous les peuples. Aujourd’hui la Grèce, demain l’Espagne, l’Italie ou la France ? Quel peuple se révoltera ? Contre l’asservissement bancaire, aucun !

L’étrange passivité de Vladimir Poutine depuis deux mois présageait que la cause était entendue. S’il nous a semblé, au début de l’année, que l’alliance Gréco-Russe contre la ploutocratie mondiale était possible, il nous est vite apparu que le temps n’était pas encore venu. Les 80 milliards de prêt socialisés à venir et offerts par la Troïka ne feront que retarder et amplifier la prochaine crise. Il va falloir maintenant se retourner vers les taux obligataires des dettes souveraines. Le torchon commence à brûler.

David Bonapartian et Denissto

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

Information

Cette entrée a été publiée le 13 juillet 2015 par dans BRUXELLES, Grèce, UE, et est taguée , , .

RSS Strategic Culture Org

  • Erreur, le flux RSS est probablement en panne. Essayez plus tard.
Follow ESC_Niouze on WordPress.com

Tags Mots-clés

# Astronomy # BenDavidson # Education #France #GouvSecret # HAARP # InvisibleSchool # Life # Mind #news #Politique # Psy # SolarSystem # Sun # SuspiciousObservers # SystèmeSolaire #Totalitarisme #UMP # Universe Abbey Martin Academi Accords de Minsk Actus Addounia TV Afghanistan aidar AIEA Aleksandr Zakharchenko Aleppo Alexandr Zakharchenko Allemagne Al Qaeda Aléxis Tsípras AMericanSniper Andrew M. Lobaczewski Angela Merkel Arabie saoudite army Asia Times Online ASN ATO attentat attentats Auschwitz austérité azov Bachar el Assad Bashar al-Assad BCE Belgique Boeing bourgoinblog brennan BRICS Brookings Institution Bruxelles Brzezinski canada changements climatiques charlie Charlie Hebdo CharlieHebdo CharlieMoiNonPlus chasse aux quenelliers Chine cia climat CNN Commissaire Frédou Conflit conscription conspiracy Corrine Lepage Corruption Council on Foreign Relation coup d’État crash Crimée crise ukrainienne CSS Cuba cyberintimidation Daech Daesh Damas Damascus DANS Debaltsevo de la CIA democrats diplomatie DNR/DPR DOCS donbass donetsk DPR/LPR dualité Du chaos Démocrates EDF Empire du Chaos ENSREG ESC ESPAGNE esprit Eurasie Europe Eurozone extrêmes climatiques F.A.U. F. William Engdahl Fallujah false flag FAPRD FAU fausse bannière fbi Finances FMI FortRuss France Fukushima Gaza GEAB Georges Bush global research Globeistan Gorlovka Grande-Bretagne Grande Guerre Greenpeace Grexit Grèce Guerre Guerre Mondiale Guerre nucléaire gurantie mutuelle HelricFredou Histoire humanité Hungary Igor Korotchenko Information Infos INRA interview Irak Iran Iraq ISIS Islamic State Israël Jabhat al-Nusra Jean-Pierre Chevènement JesseVentura jeSuisDonbass Joe Quinn John Brennan julie levesque Kazzura kiev kirby Knight-Jadczyk Kouachi LA PONÉROLOGIE POLITIQUE Laura Knight-Jadczyk LE GRAND ÉCHIQUIER LeGrandÉchiquier le Saker Francophone Les Echos Liban Libye LIENS Limoges LINKS Lobaczewski loi C-44 loi Cazeneuve Lougansk luhansk maidan manipulationMédiatique Marioupol mariupol Martha Stout MassMedia matière Matteo Renzi mh17 Michael Zehaf-Bibeau Migration Military Minima solaire Minimum de Maunder Minsk Minsk 2.0 mobilization moiNonPlus Monde mondialisation.ca moscou Moyen-Orient Médias Naomi Klein Narcissisme nato neoNazis Netanyahou Newsweek New York Times Novorossia novorossiya NPD NSA NTV nuclear Nucléaire Obama oil OlegTsarov ONG ONU OPEN SOURCE Orthodox Church osce OTAN ottawa paris Parlement du canada pas Charlie pasCharlot pelosi pentagone Pentagoons Pepe Escobar PepeEscobar perception PM Zakharchenko Poland PolitiqueDuMal ponerologie Porochenko Pouchiline Poutine PRD Proche-Orient Propagande protestation Psychologie Psychopathie psychopathologie pĥysique quanta Rebelles RIYAD Roman Kosarov Ross Caputi Rossiya-24 RPD RPL RT.com RTFrance Russia Russie Réalité Réseau Voltaire saint-jean-sur-le-richelieu SakerFr Samsung Saudi Arabia Schopenhauer Science ScienceDuMal SCRS Sergey Lavrov Signes des Temps Silvio Berlusconi Sociopathie soul spirit Sputnik SRPJ St-Jean-sur-Richelieu stephen harper SURVEILLANCE Syria Syrian Free Press syrie Syrisias Syriza table-ronde TASS The sociopath next door Thierry Meyssan threat travail intérieur troïka Trêve Turquie U.S. government UE ukraine union UnionEuropeene UnionEuropéenne Union Européenne univers électrique USA USMarineCorps Valls-Cazeneuve-Taubira vancouver Vesti Vladimir Poutine Wall Street Wall Street Journal washington Washington's blog WENRA WSWS WSWS.org Yémen Zakharchenko Zbigniew Brzezinski Zone-7 Égypte État islamique ÉtatIslamique État Policier États-Unis ÉU âme ère glaciaire économie
%d blogueurs aiment cette page :